Vous êtes ici : Accueil Nos actions Atelier Crochet - Tricot

Association Repartir

Dernières publications

www.association-repartir.com

Atelier Crochet - Tricot

Envoyer Imprimer PDF

L’association se fixe comme objectif d’aider les personnes et familles en situation précaire. Dès que le dossier de ces dernières est accepté par la commission, elles ont accès notamment à l’épicerie sociale, mais s’engagent aussi à participer à des activités d’insertion, dits ateliers de redynamisation.

En principe, un mardi par mois se déroule l’atelier de redynamisation « Crochet ». Il a lieu de 14h à 16h30, actuellement dans une salle de classe mise à disposition de l’association. La taille du groupe varie de 3 à 7, mais des séances ont déjà été assurées avec une seule personne, comme avec dix.

Lors de cette réunion, en date du 14 juin, l’animatrice Patricia DRION a accueilli un petit cercle de quatre femmes, a priori des habituées. Elle a expliqué qu’au début l’atelier était axé sur le crochet, mais peu à peu les activités se sont diversifiées, notamment avec le tricot.

Au début, elle permettait aux femmes de ramener leur ouvrage chez elle pour y poursuivre le travail entamé, mais il s’est avéré rapidement que des accessoires ou pelotes étaient égarés, oubliés, etc. Aussi, comme c’est l’association qui fournit le nécessaire (aiguilles, crochet, fils, laines, etc.), depuis quelques temps l’animatrice garde les ouvrages et l’ensemble du matériel et les ramène à chaque séance.

Aussi en ce début de séance, Patricia remet à chaque participante son nécessaire et son ouvrage en cours. Elle a sorti aussi diverses revues spécialisées où on trouve les modèles ou schémas des ouvrages en cours. L’objectif pour l’association est de permettre aux femmes de maîtriser des techniques de base leur permettant de se valoriser (par le biais de la création artisanale) et de réaliser quelques économies en créant elles-mêmes leurs bonnets, gants, etc. (plutôt que d’acheter des articles confectionnés en usine). L’animatrice transmet les bases de son savoir-faire, explique les différentes techniques, vérifie les réalisations et corrige les gestes afin de rendre autonomes ses apprenties tricoteuse, brodeuse  ou crocheteuse.

Ainsi, l’une a poursuivi la confection d’une longue écharpe. Une autre, plus jeune, a entamé un ouvrage de tricot, probablement plus pour se faire la main et assurer son travail de maille et bride qu’en vue de confectionner quelque chose de précis. Une autre a franchi un cap en passant d’un tricot utile à un tricot décoratif : elle est fière d’avoir pu tricoter des mitaines et se lance maintenant dans des motifs purement décoratifs (cœurs à suspendre et habillages de petits pots de verres). La quatrième, très concentrée sur son napperon blanc, a repris son très délicat travail de broderie. La technique qui requiert aujourd’hui toute son attention est le point de tige.

Ce travail minutieux peut prendre beaucoup de temps, et elles ont pour certaines accumulé une bonne expérience. Pour preuve, une partie de leurs petits ouvrages décoratifs est exposée dans une vitrine à l’épicerie sociale. Et l’une d’elle est très fière d’y avoir contribué.

tricot